Comment surmonter une rupture amoureuse ? X conseils !

 

Indifféremment de la durée d’une relation amoureuse et des disputes ou des crises vécues pendant, il peut être très difficile de gérer une rupture. Que ce soit en raison du sentiment d’échec qui peut s’installer, en raison de l’impression de ne pas valoir grand-chose, ou tout simplement en raison du manque de l’autre, l’on peut rapidement plonger dans des abîmes de tristesse. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à sortir la tête de l’eau et à revivre lors de ces périodes délicates.

Ne pas nier la souffrance que l’on ressent

La tristesse profonde, la culpabilité ou l’immense colère que l’on peut ressentir lorsque la rupture est par exemple justifiée par une trahison de l’autre sont autant d’émotions négatives qui nous traversent le plus souvent. Les spécialistes conseillent de ne pas éviter ces émotions qui sont dans le cas présent relativement normales. Il est indispensable de passer par ce chagrin qui prend différentes formes lorsque l’on veut faire son deuil en profondeur.

  • Accueillir honnêtement ses émotions désagréables est la première étape à franchir pour être en mesure de les dépasser.
  • Il faut accepter que l’on souffre pour parvenir à analyser franchement les raisons de cette souffrance.

Si pour la plupart des personnes une forme d’échappatoire est trouvée dans un excès d’activités diverses (tout faire pour ne pas se laisser le temps d’y penser), cette fuite en avant peut constituer en réalité une façon de prolonger et de retarder un deuil  de la relation amoureuse passée qui devra finir par être fait si l’on veut se sentir mieux et avancer. Bien sûr, il n’est pas question ici de se cloîtrer chez soi et de se forcer à ruminer chaque seconde sur son sort. Il convient plutôt de trouver un équilibre sain entre des moments passés seuls avec soi-même et du temps pour se changer les idées.

Faire de la place dans sa vie

La rupture amoureuse signifie l’impossibilité de toute perspective de futur entre les deux partenaires. S’il peut être difficile de se faire à cette idée, il faut cependant pouvoir l’accepter. Et le fait de vivre littéralement dans le passé ne peut constituer qu’un frein à ce lâcher-prise. Se détacher des souvenirs et de tout ce qui peut représenter d’une façon ou d’une autre la relation amoureuse passée est une étape que l’on doit franchir. Le fait de conserver des photos, des objets étroitement liés à la relation, ou de se rendre souvent dans les endroits où l’on avait des habitudes est une façon de stagner et surtout de se faire mal inutilement. Allez de l’avant et à la découverte de nouveaux lieux est en revanche une belle façon d’avancer.

Bien sûr, cela ne signifie pas qu’il est obligatoire de jeter tous les cadeaux reçus de l’autre ou d’éviter pour toujours de visiter des lieux habituels découverts ensemble. Il s’agit simplement de faire la place dans sa vie lorsque l’on est encore de toute évidence très sensible. Il est question de se protéger, afin de mieux se retrouver et de retrouver confiance en soi. Une fois l’étape de la rupture gérée convenablement et dépassée, les souvenirs ou les photos ensemble pourront représenter des expériences, mais pas dans l’immédiat, pas sous l’effet d’une douleur vive et trop récente. Débarrassez-vous-en ou rassemblez les objets ou photos qui rappellent votre ex dans un carton. Si vous en avez la possibilité, vous pouvez même penser à changer la décoration de votre maison ou de votre chambre.

Bien s’entourer pour surmonter l’épreuve

Les parents, les amis et les proches peuvent constituer un précieux soutien.

  • Il ne faut donc pas hésiter à solliciter les personnes en lesquelles vous avez confiance afin de discuter et de vous confier pour changer vos idées ou recueillir des conseils avisés.
  • Aller faire des balades en ville, profiter d’un restaurant avec des amis, faire de nouvelles rencontres avec vos proches ou voir des films ensemble : ce sont des occasions de s’ouvrir à son entourage, de partager de nouvelles expériences et de renforcer des liens lorsqu’un autre vient de se briser.

Cette attitude d’ouverture au soutien des autres est indispensable pour vous donner de la force et pour ne pas ressasser sans arrêt votre rupture amoureuse.

Éviter le contact avec son ex

L’absence de votre ex peut se révéler très difficile à gérer dans les premiers jours ou dans les premières semaines après la rupture. S’il est courant d’avoir l’impression de ne pas y arriver, de ne pas réussir à vivre sans contact avec l’autre, cela reste une impression. Si vous nourrissez un besoin presque irrépressible de contact avec l’autre, de lui envoyer des messages, d’entendre sa voix ou d’espionner ses comptes sur les réseaux sociaux, la seule chose à faire est de ne pas céder. Pendant tout le temps où la douleur émotionnelle est forte, il faut éviter ces piqûres de rappel qui ne peuvent vous faire aucun bien. Tant que dure ce besoin de contacter l’autre, ne le faites tout simplement pas. Ce processus de sevrage est indispensable. Plus vite vous l’aurez entrepris, mieux ce sera.

Dans les cas où l’on a des enfants ensemble ou lorsque l’on travaille dans la même entreprise, ce sevrage sera probablement encore plus difficile à mettre en pratique. Il faudra cependant faire le nécessaire pour éviter les contacts au maximum.

Tirer les leçons qui s’imposent

Pour arriver à dépasser toutes les émotions négatives qui peuvent nous surmener lors de ces ruptures difficiles, il peut être très utile de s’appliquer à comprendre les raisons qui ont mené à l’échec. On a tendance à être bien plus apaisé lorsque l’on sait pourquoi cela n’a pas fonctionné. Cette question est en effet l’une de celles qui hantent et obsèdent le plus les ex à la fin d’une relation. Quand on ne comprend pas ce qu’il s’est passé clairement, il est encore plus facile de se faire des reproches qui n’ont rien à voir avec la vérité.

Les psychologues précisent que le fait de ne pas identifier des causes précises rend le deuil d’une relation plus compliqué.

Quand une relation s’achève, il est facile de l’idéaliser, ou d’idéaliser l’autre, surtout lorsque l’on a mal. Ce qu’il faut comprendre, c’est plutôt que si cela s’est achevé, c’est bien que la relation amoureuse n’était pas parfaite. Il est important de trouver comment on en est arrivé là afin de ne pas se noyer dans une culpabilité exagérée.

Gérer sa douleur convenablement

Il est important de ne pas chercher à fuir la douleur à tout prix. Il peut être par exemple tentant de soulager sa douleur dans des substitutifs qui ne feront en réalité que rendre encore plus compliqué le deuil qui est indispensable si l’on veut se sentir bien dans les meilleurs délais. Si vous essayez de noyer votre souffrance dans l’alcool ou dans des solutions qui n’en sont pas, cela vous fera inévitablement plus de mal que nécessaire et diminuera du même coup votre capacité à rester lucide. Les échappatoires temporaires comme l’alcool peuvent de fait transformer votre deuil de la relation en véritable agonie. Et si vous essayez de noyer votre chagrin amoureux dans une nouvelle relation, il y a de fortes chances que vous ne fassiez que reproduire les mêmes erreurs (en faisant aussi probablement souffrir du même coup votre nouveau partenaire). Ces moyens ne font en définitive que repousser le moment de la guérison.

Se donner des raisons de reprendre confiance en soi

Pour surmonter votre rupture amoureuse, il vous faut faire le nécessaire pour ne pas sombrer dans une perte de confiance en vous. Booster sa confiance en soi en faisant par exemple une liste des points qui font vos qualités et qui vous font mériter de trouver vous aussi l’amour est une façon très simple, mais efficace de procéder. Faire le point de ce que vous avez à offrir à votre partenaire idéal, faire le bilan des raisons qui prouvent que vous pouvez faire le bonheur de quelqu’un d’autre, et plaire à des personnes qui sauront vous apprécier est une bonne façon de ne pas souffrir du rejet de votre ex. Réalisez votre valeur à vos yeux et à ceux de vos proches.

Personne n’apprécie avoir le sentiment d’être sans valeur au regard de personnes aimées. Cependant, au lieu de vous concentrer exclusivement sur la personne qui est à l’origine de la séparation, tournez-vous vers toutes celles qui vous apprécient autour de vous, et qui pourraient potentiellement vous apprécier. Tout doit vous servir pour atténuer au maximum l’impression de ne pas avoir de valeur, et pour réaliser qu’une relation qui n’a pas marché ne vous définit pas.

Prendre conscience que l’on ne peut tout contrôler

Il est nécessaire d’accepter que l’on n’est pas au contrôle. La rupture amoureuse n’est pas due à des circonstances qui dépendent exclusivement de vous. Il peut donc dans certains cas être simplement inutile de chercher à tout prix à trouver les fautes que l’on aurait commises, les actions que l’on aurait pu entreprendre pour ne pas en arriver là, etc. Réaliser que l’on n’est jamais le seul responsable est nécessaire pour ne pas se faire du mal inutilement et de passé plus vite à autre chose.

Trouver de nouvelles raisons d’être heureux

Opter pour un changement de vos habitudes et de votre façon de vivre peut être très judicieux après une rupture amoureuse, non seulement pour ne pas ressasser les souvenirs et vous apitoyer sur votre sort, mais aussi pour partir littéralement à la recherche de nouvelles sources de bonheur. Les relations amoureuses les plus ordinaires prennent beaucoup de place dans notre quotidien. On s’y rattache lorsqu’on s’ennuie, on planifie des instants avec l’autre en week-end, on part en voyage, on a des projets. Tout un pan de notre vie peut donc ressentir ce manque lorsqu’une relation prend fin. Bien sûr, s’ouvrir à de nouvelles perspectives ou à de nouvelles rencontres, c’est aussi le risque de faire de nouvelles erreurs. Mais se fermer efface en revanche toute possibilité d’accepter à nouveau l’amour.

Faire preuve de dignité et de contrôle

La douleur que l’on peut ressentir au moment de la rupture ne dépend pas de la durée de la relation, et la tristesse ressentie peut parfois nous faire perdre la tête. Il peut être difficile pour certaines personnes de se retenir d’actes, d’attitude ou de pensées qui peuvent être insensées, irrationnelles, et au minimum déplacé. La rupture amoureuse peut rendre tout aussi aveugle que l’amour… Il est donc très important de prendre le recul nécessaire en cas de rupture pour ne pas laisser l’émotion prendre le dessus. Pour cela, vous devrez rester aussi digne que possible et ne pas vous laisser submerger par le désespoir. Les erreurs que l’on peut faire après la rupture font parfois disparaître toute possibilité de reprendre la relation amoureuse où elle s’était arrêtée, lorsqu’elle existe. Mais les principales retombées sont bien pires. Se livrer à des supplications dans l’intention de récupérer son ex, harceler, espionner ou même faire preuve de violences physiques ou verbales ne peut que nuire à votre propre estime de vous-même. Perdre ainsi le contrôle de soi-même créera de nombreux souvenirs désagréables que vous associerez à la rupture et qu’il vous sera d’autant plus difficile d’oublier. Faites donc plutôt preuve de respect envers vous-même et envers l’autre. Il est possible de ressentir de la tristesse en restant digne et fier.

Considérer la rupture comme une opportunité de trouver le bonheur

Une rupture amoureuse peut toujours être considérée comme une possibilité de vivre dans un futur proche une relation plus gratifiante et plus heureuse que celle qui vient de s’achever. Cela est particulièrement vrai pour les personnes qui vivaient une relation où l’amour ne régnait plus forcément de façon réciproque.

  • Vous avez une excellente raison de ne pas vous confondre dans le regret du passé si la relation ne vous rendait pas heureux.
  • Et si vous viviez avec l’impression de vivre la relation parfaite avant que ne survienne la rupture, si vous vous sentez trahi, cela signifie au moins que la relation qui vient de s’achever n’était pas si parfaite qu’elle le paraissait.

Dans tous les cas, il sera toujours possible de vivre une meilleure histoire.

Qu’elle soit traumatisante et violente ou se passe en douceur, la rupture amoureuse vient avec son lot de doutes ou de tristesse, d’un côté ou de l’autre. Elle peut aussi être libératrice en fonction de la réaction des personnes concernées. Dans tous les cas, une rupture amoureuse sera dans la majorité des cas une étape délicate à surmonter. L’essentiel reste de prendre le temps nécessaire pour faire son deuil de la relation qui a été, de prendre le temps de redéfinir ses attentes et de saisir toutes les opportunités pour avancer. Pour certains psychologues, une certaine tendance à aimer le mélancolique dans notre existence peut nous pousser à entretenir le chagrin amoureux et la souffrance qui y est rattachée. Les émotions fortes et la tristesse qui caractérisent le commun des ruptures amoureuses viendraient alors nous prouver que nous sommes en vie. Pour se détacher de sa souffrance, le premier pas véritable consisterait donc à ne pas s’y plaire. Prendre les commandes de ses émotions, décider de se libérer de ses attaches et de sa souffrance est une décision qui viendra de l’intérieur, au-delà de la volonté d’aide de nos proches, de nos parents ou de toutes les personnes qui veulent bien nous aider à retrouver le sourire.

Alban

À propos de Alban

Auteur et rédacteur français, ce blog est devenu ma référence. J'y présente en effet de nombreux articles de presse ainsi que des actualités de type "Magazine".

View all posts by Alban →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *